Actualité :


25/02/2017 : dédicace et interview PARIS

      

                                                                         


15/01/2017 : OUest france :

                



15/12/2016 : Après la version auto-publiée de l'orange sanguine...

Très bientôt, une nouvelle version à compte d’éditeur distribuée dans toutes les librairies de France !

                             

11/12/2016 :  De Sophie Terrien 

"

J'ai beaucoup aimé ce thriller que j'ai découvert en version auto publié... J'ai appris qu'il était repris à compte d'éditeur et republié en janvier avec une nouvelle 1ère de couverture... Envie de promouvoir cet auteur prometteur... Pré-commandes possibles:

http://livre.fnac.com/a10…/Laurent-Freour-L-orange-sanguine…|

"


12/06/2016 : Article dans Ouest France (lien direct)

                      

L'auteur orvaltais Laurent Fréour, 55 ans, vient de publier, L'orange sanguine. Un thriller qui pourrait bien être adapté à la télévision en 2018.


Portrait

Sur l'île de La Réunion, qui a tué Hammerer, directeur chez FRTécom, un homme craint et haï par beaucoup ? Le capitaine Jean-Pierre Vidal, motard et coureur de fond, enquête !

L'auteur de ce thriller, Laurent Fréour, 55 ans est orvaltais. Il a passé son enfance à La Ferrière. « Maman était directrice de l'école de la Férrière. Le quartier de cette époque, c'était plutôt la campagne, avec des terrains vagues, des tenues maraîchères ». Après six années passées sur l'île de La Réunion, Laurent Fréour est revenu il y a quelques années poser ses valises à Orvault.

En 2010, il commence l'écriture de ce roman, auquel il ne mettra un point final que cinq ans plus tard, bien épaulé par son épouse. « À la suite d'une expérience personnelle douloureuse, j'ai eu envie de parler de la souffrance au travail, des restructurations à la hussarde dans certaines entreprises, mais je souhaitais le faire à travers la fiction, j'ai choisi le thriller. Je n'avais pas d'esprit de revanche, pas de comptes à régler, mais une pierre à poser. 80 % de mon roman reflète la réalité. Mon héros, un pervers narcissique, a vraiment existé et les relations de pouvoir que je décris, on les retrouve un peu partout ».

Une île paradisiaque, une trame sociale, des gentils et des méchants, une enquête policière menée tambour battant, le roman a de quoi séduire.

Peut-être une adaptation télévisée en 2018

Pourtant, pas facile de se faire éditer sur un premier roman. Après avoir contacté une vingtaine d'éditeurs traditionnels, Laurent Fréour se tourne vers l'autoédition en ligne sur Chapitre.com. « J'ai vendu à ce jour 700 exemplaires, ce qui est plutôt bien, et je viens de signer un contrat pour une édition papier à paraître, début 2017. »

Dernièrement, à sa grande surprise, un producteur-réalisateur de films et séries TV de La Réunion, lui a téléphoné. Il souhaite réaliser une adaptation télévisée de son roman qui pourrait voir le jour en 2018...

Ce petit succès lui donne envie de continuer et un second roman est en cours d'écriture. « Un polar toujours, un sujet de société en toile de fond, un ancrage géographique, la région nantaise cette fois-ci, et des retrouvailles avec le policier addict de course à pied JP Vidal. J'espère juste en venir à bout plus rapidement que le premier... ». À suivre !



17/04/2016 : Salons et Dédicaces :

Salon du livre de Sablé-sur-Sarthe dimanche 24 avril

                              

 Séance de dédicaces samedi 28 mai à la librairie-multimédias du Leclerc de Pornic

                       


Salon du livre de Mesquer - Kercabellec dimanche 31 juillet 2016

                                  

15/03/2016 : Commentaire d'une critique littéraire Fan de Thrillers (lien)

Tout d'abord, je souhaite remercier l'auteur de m'avoir permis de découvrir son premier roman. Je suis tombée sur la couverture de son livre sur facebook, elle m'a tout de suite plu, elle est vraiment génial! La couleur orange et le titre sont pour moi parfaits! C'est exactement le genre de livre qui m'attire quand je le vois dans une librairie.... Et en plus, c'est un thriller! Que demander de plus!

Un homme est mort dans l'entreprise où il travaille. JPV est chargé de l’enquête car il s'agit d'un meurtre. Tout le monde est suspect à un moment ou à un autre, tous les collaborateurs, tout l'entourage de la victime, aucun n'a d'alibi assez solide pour s'innocenter. Commence alors une véritable course pour trouver qui dit vrai, qui ment pour se protéger, qui cache des choses pour protéger d'autres personnes... Bref, même le lecteur ne peut se douter du coupable!

J'ai beaucoup aimé, car je me suis sentie concernée. En effet, j'avais l'impression d'être à toutes les auditions des suspects, on assiste à toute l'entrevue et c'est très rare dans un polar! J'aime beaucoup le personnage de JPV et j’espère le retrouver dans de prochaines enquêtes. C'est un bon enquêteur, un homme juste et aussi sensible lorsqu'on le suit dans sa vie personnelle. Sa collaboratrice est vraiment géniale, on sent qu'il l'aime bien et qu'il sait qu'elle est parfaite dans son rôle.

Les petits "intermèdes" entre presque chaque chapitre donnent du rythme à l'histoire. Ce sont justes quelques petites phrases sortant de la pensée du tueur.

Cette histoire nous fait voyager à la Réunion, avec quelques paysages mais surtout avec des mots et expressions créoles ; j'ai trouvé ça amusant...

J'ai eu beaucoup de mal à lâcher ce livre en fin de journée, heureusement, j'ai pu le lire rapidement car dès que j'avais un peu de temps, je me replongeais dans cette enquête surprenante pour vite comprendre le fin mot de l'histoire.

Une belle intrigue, une bonne enquête, de bons personnages, une fin surprenante... Bref, tout ce qu'il faut pour faire un très bon livre!!


11/03/2016 : article publié par la mairie d'Orvault :

Un polar dans l’air du temps

Un Orvaltais auteur d’un thriller ? Pas courant ! D’autant moins quand le livre a pour toile de fond l’île de la Réunion, et qu’il bénéficie d’un excellent accueil de la part de ses lecteurs.

 « Mes racines et une grande partie de mon cœur sont à Orvault ». Jovial et enthousiaste, Laurent Fréour affirme d’emblée son attachement à la ville qu’enfant, il a connue plus « champêtre ». Il vivait alors à la Ferrière, où sa mère était directrice d’école.

Aujourd’hui, il habite le quartier du Petit-Chantilly et vient de publier son premier roman, « L’orange sanguine ». Commencée en 2010 à la Réunion où il travaillait pour une entreprise de télécoms, l’écriture de ce thriller a sans doute permis à Laurent d’ « exorciser » une expérience professionnelle difficile : une crise sociale profonde et le mal-être de collaborateurs dont il a été témoin. Ce qui semble toucher ses lecteurs. S’ils reconnaissent que l’intrigue est fort bien menée et le suspense toujours au rendez-vous, beaucoup s’accordent aussi sur l’originalité du sujet abordé en toile de fond. « C’est ce qui m’a le plus surpris », confie Laurent. « On vient autant me parler de la souffrance au travail que de l’énigme policière. Il s’agit là d’un vrai sujet de société ».

Les ventes marchent bien, les invitations à des salons du livre et séances de dédicaces se succèdent… et notre admirateur de Fred Vargas caresse déjà d’autres projets ! « Mon héros pourrait bien être muté à Waldeck Rousseau et mener sa nouvelle enquête entre Nantes et Guérande… ». Suspense.

Cabinet du Maire - Service Communication

02/02/2016 : Vu sur le Blog de Louis-Paul (lien)

"

L’histoire se déroule dans l’île de la Réunion;  une enquête policière suite à un meurtre dans l’agence régionale d’une très grande entreprise publique spécialisée dans les télécommunications.
Cette dernière s’essaye par ailleurs à sortir d’une grave crise managériale ayant entrainé en métropole des évènements tragiques - comme des suicides de collaborateurs -  et une ambiance délétère.   Et de là vient le malaise (pour ne pas écrire mal être) qui a perturbé mon début de lecture, ayant vécu personnellement cette période dans une entreprise cousine de celle de cet opérateur.
Heureusement, le décor des lagons et les sentiers montagnards ainsi que la tournure résolument polar du livre m’a très vite ramené dans le côté enquête et la suite de ma lecture  fut  très agréable.
Très vite et au-delà des faits, l’auteur nous permet de bien identifier les protagonistes de ce roman à commencer par le capitaine Jean-Pierre Vidal qui devra résoudre cette énigme policière mais aussi essayer de retrouver une vie personnelle plus sereine.
La lecture du livre est aisée, et il y a même à la fin  un petit lexique nous familiarisant avec l’exotisme des expressions créoles.
J’ajoute que j’attache dans mes choix de lecture une importance non négligeable à la présentation de l’ouvrage et que celle de "L’orange sanguine" est particulièrement réussie. Assurément, le livre attirera l’œil tant par sa  photo de couverture que par la  lecture de la 4ème !
Après avoir travaillé à La Réunion qui lui a inspiré ce premier roman, l’auteur est revenu dans son pays natal qui est aussi celui du capitaine Vidal. Alors, cher Laurent, à quand un deuxième opus du côté de Guérande ?

"


25/01/2016 :  Prochainement, il sera question de L'Orange Sanguine dans la
chronique littéraire de SUN radio (lundi 25/01 soir)

                                           

24/01/2016 : Laurent Fréour et son thriller invités du Salon du Livre de
Sablé-sur-Sarthe le 24 avril 2016 et celui de Corsept en octobre 2016.


                            





25/12/2015Vu sur Youtube

15/12/2015 :  Pour se procurer L'Orange Sanguine

    Par internet
:
Chez l'éditeur  ou  
Sur Amazon 

    Dans toutes les bonnes librairies, pour les nantais